Ternes habits

Le terne vestiaire masculin

J’ai entendu dans un récent documentaire, consacré aux trois villes que sont Amsterdam, Londres et New York, une explication concernant les ternes tenues masculines. Au XIX° siècle, la capitale britannique était régulièrement envahie par le smog. Le responsable ? le charbon, ou plutôt sa combustion par un peu tout le monde, industriels, transports comme particuliers. Ce mélange de brouillard et de fumée, en plus d’être toxique, était salissant. Ainsi, les vêtements des hommes seraient-ils devenus sombres pour cacher ces salissures : en effet des traces de suie sont moins visibles sur un tissu noir que sur du rouge ! Or notre mode est directement héritée de celle de la bourgeoisie, qui prit un réel ascendant durant la révolution industrielle, laquelle fut exportée depuis la Grande-Bretagne.

CQFD ? Pas sûr…

Lire la suite

Témoignages de jupe au travail

Des témoignages sur la jupe au travail

Certains d’entre-vous n’ont sans doute pas loupé la frénésie médiatique autour d’un article du Parisien/Aujourd’hui en France. Parce que les média ne s’intéressent qu’à un cas isolé, l’association HEJ a donc publié les témoignages de deux autres hommes ayant porté la jupe sur leur lieu de travail Lire la suite

Travail en jupe

Le travail et la jupe masculine

L’habit au travail ou l’expression de la société :

Le travail est certainement le lieu où la jupe pour homme peinera le plus à s’imposer. Longtemps, le travail a été l’apanage de l’homme. La femme qui désirait travailler devait obtenir la permission de son père ou de son mari, suivant sa situation. Peu à peu, le monde du travail s’est ouvert à elles mais des métiers leur restent fermés, soit pour des raisons de recrutement, soit pour des raisons de préjugés.

Lire la suite

Le kilt au boulot, 2° tour

Après un premier essai que je qualifierais de positif, je me suis décidé à retenter l’expérience du kilt au travail. C’était une journée qui s’annonçait (et qui fut) chaude. Je me présentait donc vêtu de mon kilt Menez Du, d’une chemise blanche et de chaussures basses.

Alors que je discutais avec un collègue en pantacourt, je fus alpagué par le chef en personne qui trouva ma tenue fort peu approprié, choquante même (celle de mon collègue aussi, pas au point de mériter une explication de texte semble-t-il) ! Il me demanda de rentrer chez moi et m’indiqua qu’il préviendrait la hiérarchie ! Rien à dire, cet homme était fermé au dialogue. Le chef-adjoint, qui ne m’avait rien dit lors de ma première tentative… inutile d’en rajouter je vais devenir désobligeant.

Bref, que dire sur cette expérience ?. Et bien que j’ai eu l’impression d’être pris en traitre. Elle en révèle aussi long sur ma hiérarchie directe et c’est ce qui me fait le plus peur.

Mais bon, en rentrant chez moi j’ai croisé un voisin, d’origine britannique. Nous nous saluons, puis j’entends derrière moi :
_ Vous êtes écossais ?_ Hélas, non !
_ Nice ! me répond-il en levant le pouce et en souriant.

Kilt au travail

Ce matin, j’avais une irrépressible envie d’aller au travail en kilt. Mais j’ai hésité. J’ai abdiqué, commencé à enfiler un pantalon et puis me suis ravisé ; résultat j’étais en retard. Pas de bol, je me suis fait tauper par le chef adjoint qui m’a dit « vous êtes kilt, je n’avais jamais vu ça ?!« . Lire la suite

Le kilt au boulot

À occasion spéciale, tenue spéciale. Aujourd’hui je suis donc aller bosser en kilt. J’avais mis la tenue que je portais le 8 février dernier, sans le battledress ni la broche (remplacée par mon épingle à nourrice).

Ma chef m’a regardé avec un regard très désapprobateur mais la sous-chef m’a dit qu’elle appréciait. Ma collègue la plus proche m’a demandé si j’avais gardé toutes mes facultés mentales intègres, Lire la suite