L’habit du jour X

kilt-ete-100
J’ai voulu créer un look un peu plus urbain chic que purement décontracté, avec une chemise en jean, un noeud papillon et des Converses assorties à la jupe. Un mélange que j’apprécie ; et vous ?

Porter le kilt de façon moderne

À la faveur d’un temps gris me laissant supposer un rafraichissement des températures, j’ai ressorti mon kilt Menez du. En fait de refroidissement, il s’agissait plutôt d’un adoucissement des températures, mais le vêtement c’est avéré parfaitement adapté aux circonstance : me procurant le confort et la chaleur que j’en attendais. Lire la suite

La quête du Saint-Graal – I

Puisque nous avons le droit à un beau mois de septembre, je ne me prive pas de porter mon kilt Hiatus. Aujourd’hui, je voulais présenter deux ensembles et parler d’un élément fondamental de la tenue : les chaussures. C’est en effet le point avec lequel j’ai le plus de mal, sans doute parce que tout est à (ré)inventer et, qu’à moins de disposer du matériel et des compétences inhérentes, on doit se contenter de ce qui existe déjà. Lire la suite

Un temps à jupe

Alors que la France est écrasée par une vague de températures élevées (et non de chaleur), on se demande bien ce que l’on peut mettre, pour respecter les règles de la décence en ville. Les femmes sortent leurs robes ou leurs shorts et nous les hommes ? Ben, si on est en vacances ont peut encore oser le short de sport ou le bermuda mais sinon… Lire la suite

À bicycletteuh !

Aujourd’hui, idée qui me trottait dans la tête depuis quelques temps : essayer le vélo en kilt ! Pourquoi ne pas l’avoir fait avant ? la flemme ma bonne dame ! Et oui, un de mes pneus était dégonflé. J’ai cru qu’il était de nouveau crevé et ai remis sa réparation aux calendes grecques. Mais voilà, j’ai décidé de réparer cette fichu roue qui s’est avérée être juste dégonflée ! Lire la suite

Le kilt au boulot, 2° tour

Après un premier essai que je qualifierais de positif, je me suis décidé à retenter l’expérience du kilt au travail. C’était une journée qui s’annonçait (et qui fut) chaude. Je me présentait donc vêtu de mon kilt Menez Du, d’une chemise blanche et de chaussures basses.

Alors que je discutais avec un collègue en pantacourt, je fus alpagué par le chef en personne qui trouva ma tenue fort peu approprié, choquante même (celle de mon collègue aussi, pas au point de mériter une explication de texte semble-t-il) ! Il me demanda de rentrer chez moi et m’indiqua qu’il préviendrait la hiérarchie ! Rien à dire, cet homme était fermé au dialogue. Le chef-adjoint, qui ne m’avait rien dit lors de ma première tentative… inutile d’en rajouter je vais devenir désobligeant.

Bref, que dire sur cette expérience ?. Et bien que j’ai eu l’impression d’être pris en traitre. Elle en révèle aussi long sur ma hiérarchie directe et c’est ce qui me fait le plus peur.

Mais bon, en rentrant chez moi j’ai croisé un voisin, d’origine britannique. Nous nous saluons, puis j’entends derrière moi :
_ Vous êtes écossais ?_ Hélas, non !
_ Nice ! me répond-il en levant le pouce et en souriant.

Kilt au travail

Ce matin, j’avais une irrépressible envie d’aller au travail en kilt. Mais j’ai hésité. J’ai abdiqué, commencé à enfiler un pantalon et puis me suis ravisé ; résultat j’étais en retard. Pas de bol, je me suis fait tauper par le chef adjoint qui m’a dit « vous êtes kilt, je n’avais jamais vu ça ?!« . Lire la suite

Mon regard sur l’autre

Vendredi dernier, je revenais d’un raid infructueux au marché quand je suis tombé sur… un homme en jupe ! Pourtant j’ai dû vérifier que c’était bien un homme.

Comme ai-je pu en arriver là ? J’ai eu l’impression de le regarder comme s’il était une bête curieuse ou un monstre exotique. Je ne pense pas que ce soit les préjugés qui aient pris le dessus mais que c’était plus son allure qui était en cause. Avec son grand manteau sombre et sa jupe arrivant à mi-mollet, j’ai eu un doute. Ç’aurait pu être une femme du même âge avec la même corpulence. C’est étrange comme cette sensation est désagréable.

Vous est-il arrivé pareille (més)aventure ?