Wax

Jupe wax

 

L’été n’est pas fini, mais on peut dire qu’il fut chaud ! Or, quoi de mieux, pour supporter les fortes températures, que la jupe ? Encore faut-il qu’elle soit réalisée dans un matériau léger. Et c’est là que la wax intervient ! Lire la suite

Bateaux sur l’eau…

Chaussures bateau et kilt bleu, la bord de mer attitude !

Après un déménagement, causant deux semaines d’indisponibilité, me revoici. Les lecteurs assidus connaissent mon goût pour les tenues inspirées des marins, mais également ma recherche en matière de chaussures adaptées au port de la jupe.

Quelles chaussures porter en été ?

J’ai lu, sur un site belge, que le problème de bien des chaussures masculines était, qu’étant dessinées pour se marier avec le pantalon, elles devenaient particulièrement difficiles à porter avec un vêtement court comme une jupe. Un autre problème, et de taille celui-ci, vient s’ajouter : les chaussures modernes sont très pointues, donc inapropriées au port du kilt. Seules les chaussures montantes semblaient trouver grâce aux yeux de ma source.

Mais en ces jours chaleureux et ensoleillés, je ne cherche pas de croquenot et autres godillots. Non, il me faut quelque chose de plus léger. Quelles chaussures peuvent donc être portées avec une tenue courte ? Je ne vois que quatre possibilités :

  • les baskets ;
  • les sandales ;
  • les espadrilles ;
  • les chaussures bateau.

La mode masculine étant ce qu’elle est, les deuxième et troisième sont bonnes pour le temps libre et nous en reparlerons incessamment sous peu. Les baskets me semblent un peu chaudes pour la saison et ce n’est pas trop le style de la maison ; mais puisqu’elles sont conçues pour être portées avec un short, elles devraient pouvoir se marier aisément. En revanche, les bateaux…. Pourquoi ne pas essayer ?

Les chaussures bateau, facile à marier !

bateaux 1Ce sont en tout cas les seules chaussures d’été que j’ai trouvées dans ma ville. L’avantage de ces chaussures est double :

  • leur forme est adaptée aux tenues courtes, donc permet de les porter avec un bermuda ou une jupe ;
  • elles se portent pieds nus, même si j’ai un peu de mal avec cela (mais avec des soquettes ça le fait aussi).

Enfin, n’oublions pas qu’elles rappellent la mer, les vacances et…. les marins. Et ça, c’est un gros plus à mes yeux.

Le modèle que j’ai acheté est bicolore, donc un peu plus fantaisiste et joyeux qu’un modèle monochrome. Il permet également de s’adapter à une plus grande variété de jupes et de varier la couleur de la ceinture (qui doit être assortie aux chaussures, si je ne me trompe pas). Elles sont bien assorties avec mon néo-kilt bleu et iront sans doute à merveille avec une jupe bleue ou blanche plus légère et même un modèle marron ou brun.

Un modèle adapté à la mode masculine

bateaux 2Évidemment, cela reste des chaussures fermées, donc moins respirantes que des sandales. Mais il est vrai qu’un homme qui découvre ses pieds est assez mal vu s’il ne se trouve pas sur un lieu de tourisme ou dans son jardin. Alors, quite à enfermer ses pieds, autant porter des chaussures un minimum adaptées à la saison.

De plus, si les chaussures bateau restent un modèle décontracté, associé à la plaisance nautique, elles n’en ont pas moins un côté plus chic et distingué que des baskets, donc plus en adéquation avec certains milieux professionels. Elles sont également, je le pense, moins désagréables à porter surtout comparées à des baskets en cuir, le même matériau dont elles sont constituées.

Masculin-féminin

Le fait de porter des chaussures pieds nus avec une jupe nous rapproche de la féminité. Il ne faut pas le nier. Mais il ne faut pas oublier que porter la jupe c’est aussi militer pour une mode et surtout une façon de s’habiller moins stéréotypées masculin/féminin. Il est en effet inutile et idiot de persévérer dans des façons d’être inconfortables, sous prétexte que la société les réserve aux hommes ou aux femmes. Dans les pays chauds, hommes et femmes sont nus-pieds dans leurs chaussures ; en Indonésie, hommes et femmes portent le sarong ; ça ne les empêche pas de rester hommes ou femmes sans aucune ambiguïté, de présenter correctement etc.

Et vous, les chaussures bateau, pour ou contre avec une jupe ?

Aventure, aventure !

L’aventure en kilt

Il a fait chaud ces deux derniers jours, suffisemment pour resortir mon kilt en coton kaki. C’est d’ailleurs encore ma seule jupe d’été. Deux sont en projet, avec une robe ; mais je dois encore acheter le tissus et, surtout, finir un autre projet avant.

aventure 1J’ai donc ressorti ce kilt du placard pour une tenue d’aventurier. Je l’ai marié avec une chemise blanche – mais une beige serait peut faire l’affaire – qui possède une poche plaquée fermée par un rabat et des manches retroussables. Je porte également mes chaussures de marche en toile beige. Un ceinturon de l’armée américaine, acheté en surplus, fera office de ceinture : il est assorti avec les chaussures, puisqu’il reprend les couleurs de la toile et des lacets.

La couleur de la chemise permet de casser l’aspect très militaire de l’ensemble. Il y a un rappelle avec les soquettes de golf qui sont très adaptées à la marche, grâce à leurs extrémités « renforcées », tout en étant d’un port facile avec une jupe (ou un bermuda), grâce à leur tige basse. De même, la broche portée dans le coin droit du tablier, permet de glisser une petite fantaisie dans la tenue et rappelle la kilt pin traditionnelle.

Au final, cet ensemble convient tout aussi bien pour une promenade champêtre ou urbaine par temps chaud. Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire, cette jupe en coton est très agréable à porter l’été de par sa coupe courte et la relative légèreté de son tissus. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Et c’est le 100° poste !!!!!!

Sarong

Le Sarong, vêtement tropical pour supporter les fortes températures

Aujourd’hui, j’avais envie de porter une jupe blanche, avec ma chemise bleue. Je n’ai pas de jupe blanche ; jusque là je n’en voyais pas l’utilité. Disons-le tout de suite, impossible d’aller dans un magasin en acheter une, parce qu’il n’y a pas de vendeur de jupes pour homme près de chez moi, ni sur Internet (le temps qu’elle arrive, l’envie serait passée… et l’occasion aussi).

Fabriquer une jupe avec les moyens du bord :

J’ai donc pris mon chèche blanc pour me faire ma jupe. Lire la suite

La quête du Saint-Graal – II

La suite de la quête du look ultime, avec les chaussures qui vont bien, ou du moins qui siéent bien à une certaine idée du porteur de kilts moderne. Comme disait si bien Jean-Jacques Granianski,

 On finit toujours par trouver chaussure à son pied.

Mais, disait-il aussi:

Quand on veut rentrer de force dans une chaussure trop petite, on s’abime le pied et on déforme la chaussure !

Alors voyons ensemble, ce qu’il est possible de faire avec des chaussures montantes en période de températures estivales. Lire la suite

La quête du Saint-Graal – I

Puisque nous avons le droit à un beau mois de septembre, je ne me prive pas de porter mon kilt Hiatus. Aujourd’hui, je voulais présenter deux ensembles et parler d’un élément fondamental de la tenue : les chaussures. C’est en effet le point avec lequel j’ai le plus de mal, sans doute parce que tout est à (ré)inventer et, qu’à moins de disposer du matériel et des compétences inhérentes, on doit se contenter de ce qui existe déjà. Lire la suite

Un temps à jupe

Alors que la France est écrasée par une vague de températures élevées (et non de chaleur), on se demande bien ce que l’on peut mettre, pour respecter les règles de la décence en ville. Les femmes sortent leurs robes ou leurs shorts et nous les hommes ? Ben, si on est en vacances ont peut encore oser le short de sport ou le bermuda mais sinon… Lire la suite

Kilt alors !

Samedi dernier, le temps s’annonçait des plus cléments. Je mis donc mon kilt en coton kaki, avec un T-shirt à message (en allemand) du même coloris. Pour casser cette effusion de couleur militaire, j’optais pour ma ceinture en cuir fauve et mes Cat. Mon frère, comme je l’avais prévu, eu une remarque sarcastique, mi étonnée – mi moquerie simulée mais une discussion des plus amusantes s’engagea avec sa copine, d’origine extra-européenne.

_ Why do you wear a skirt ?
_ It’s not a skirt, it’s a kilt !_ But it looks like a skirt !
_ Yes ! But kilt is not a skirt. Even if I don’t know why.
_ But it look like a skirt !
_ Yes but this is a skirt for man, not for women.
_ But it’s ok !

Voilà, tout ça pour dire qu’elle aimait bien. Ça ne m’a pas étonné car elle avait voulu que mon frère essaie un de mes kilt et fut déçue qu’il fût trop étroit (le kilt, hein !) mais l’espace d’un instant j’ai eu un léger doute.

Tourisme en jupe

J’ai reçu une amie. Comme il faisait beau et chaud, j’avais donc mis mon kilt vert en coton. L’amie n’a pas été choquée. Nous nous sommes promenés deux après-midi et n’avons rencontré aucun regard réprobateur ni moquerie.

C’était la première fois que je testais ce kilt dans un climat adéquat. je dois dire qu’il est très agréable, on se sent vraiment bien dedans. On oublie sa longueur plus faible qu’un kilt traditionnel, on en oublie même qu’on porte une jupe. Les deux mains dans les poches, c’était comme si je portais un bermuda, mais en bien plus confortable.

Et le plus, c’est que ce matin j’hésitais entre kilt traditionnel et kilt en coton ; mon amie m’a dit : comme hier, c’était très bien. Je n’en espérais pas tant et j’ai eu des étoile plein les yeux. Lire la suite