Ceinture noire

La ceinture en cuir noir, enfin !

J’avais déjà évoqué dans un précédent article qu’il me fallait une ceinture en cuir noir, pour accompagner mon sporran. C’est maintenant chose faite, grâce aux Marchés de l’histoire ! Enfin surtout au fait que le vendeur que j’allais y voir n’avait quasiment rien de ce que je voulais initialement : du coup, j’ai pu consacrer mes sous à cet achat imprévu chez un de ses collègues.

Et comme je suis un affreux fripon, j’ai choisi une boucle normande ; pour aller avec mes tartans bretons, ça sera de circonstance. Je suis comme ça, réconcilliateur des frères ennemis, effaceur de l’impact néfaste du Couesnon qui, dans sa folie mit le Mont en Normandie !

Back at work !

Mercredi dernier, j’ai effectué mon deuxième jour au travail en kilt. Pour varier les plaisirs, je portais mon kilt Menez Du et j’ai pris le car. Pour m’habiller, je me suis inspiré d’une tenue que j’ai vu dans un dépliant du Tartan Breton (mon fournisseur de kilt), visible ici.

De nouveau je n’ai essuyé aucune critique. Un collègue m’a redit qu’il trouvait Lire la suite

Habit de fête

Voici la tenue que je portais pour la Saint-Sylvestre. Outre le kilt en tartan national breton, avec ma broche celtique, mon semi-dress sporran et les flashes reprenant le tartan, j’ai mis une chemise banche avec des broderies en forme de feuille sur le devant, un nœud papillon – parce que c’est plus classe que la cravate – et une veste Argyll (marque Tartanista), qui est un des deux modèles de veste portables avec un kilt (l’autre étant la Prince Taylor). Le chic ultime eut été d’avoir un gilet… mais chaque chose en son temps. Et bien sûr on opte pour des chaussures basses ; l’idéal ce sont les ghillies brogues, mais ici elles sont d’un humble modèle plus passe-partout.avatar

 

Nouveau sporran

Il y en a qui fréquentent les Marchés de l’Histoire afin de compléter leur tenue de reconstituteur et d’autres qui y font leurs courses. Avec une amie, nous avons fait partie de cette dernière catégorie.

Il faisait beau ce dimanche et j’ai regretté de ne pas être en kilt, d’autant que j’ai croisé au moins 3 ou 4 gaillards ainsi vêtus ! Timidité, quand tu nous tiens… Après avoir constaté que, pour la période et le costume qui me concernaient, il n’y avait rien d’intéressant, j’ai pris la décision d’acheter quelques accessoires pour mes kilts.

Lire la suite

Le kilt au boulot

À occasion spéciale, tenue spéciale. Aujourd’hui je suis donc aller bosser en kilt. J’avais mis la tenue que je portais le 8 février dernier, sans le battledress ni la broche (remplacée par mon épingle à nourrice).

Ma chef m’a regardé avec un regard très désapprobateur mais la sous-chef m’a dit qu’elle appréciait. Ma collègue la plus proche m’a demandé si j’avais gardé toutes mes facultés mentales intègres, Lire la suite

Tout kilt dehors

Samedi, le temps était superbe et les températures clémentes. J’avais des courses à faire et je me suis (enfin) décidé à aller les faire en kilt avec un manteau plus court. Au départ, j’ai voulu lâchement prendre mon vélo, mais ce fieffé coquin était crevé – comme c’est étrange, dis-donc ! N’écoutant que mon courage, et balayant d’un revers de main ma timidité légendaire, je me suis donc résolu à y aller… à pied. Lire la suite