Costume-jupe

Un costume-jupe plein de nouveautés !

Au mois de décembre, j’ai présenté la nouvelle jupe masculine de chez Zara, sur le blog de HeJ. L’article comporte déjà une photo de tenue habillée, avec chemise blanche, gilet noir et nœud papillon violet. Mais cet ensemble n’est pas forcément adapté à la saison – quoique, pour cet après-midi…

Entre temps, il y a eu les soldes d’hiver ! Et pour moi, l’occasion d’acquérir une nouvelle veste. Même si je ne l’ai pas achetée dans l’optique de la porter avec une jupe, c’est devenu assez tentant. Voici donc le résultat, en images :

Comme vous pouvez le constater, j’ai introduit une troisième couleur, qui est la combinaison des deux précédentes (noir et blanc). Pour éviter un côté trop guindé, j’ai enlevé le nœud papillon. Mais j’ai voulu garder l’idée de la touche de couleur. J’ai donc rajouté un foulard en soie de couleur dominante bleu foncé. Je trouve qu’il s’accorde bien avec les autres éléments qui composent le haut de la tenue.

Cette tenue me parait habillée et chic, sans pour autant être trop collet-monté. La veste est prévue pour être portée avec un pantalon. Cependant, comme la jupe est plus longue qu’un kilt, ces deux vêtements se marient plutôt bien ensemble. Ce ne serait pas forcément le cas avec une jupe plus courte comme le néo-kilt Hiatus.

Toutefois, la veste et le gilet étant chauds (ils sont en laine), je pense qu’il vaudrait mieux porter des collants ou des bas noirs, plutôt que des chaussettes basses. Ainsi, on obtiendrait une vraie tenue d’hiver ! Et sans doute que le regard d’autrui serait alors davantage attiré vers le haut. Ce serait alors une vrai tenue banalisant la jupe. Mais on peut également reprendre intégralement l’architecture de cet ensemble avec des vêtements moins chauds, pour le printemps ou l’automne !

Avez-vous d’autres idée de costume-jupe ou d’ensemble avec cette jupe Zara ? N’hésitez pas à les poster en commentaire ! 😉

« Mains dans la poche »

Tout d’abord, bonne et heureuse année à toi, lecteur ! J’espère que ce sera pour toi l’occasion de franchir le pas, si tu ne l’as pas déjà fait, et de tenter le kilt ou tout autre jupe.

Comme je l’avais annoncé, j’écris désormais pour le blog de l’association Hommes en Jupe. L’inspiration n’est pas toujours au rendez-vous et il est difficile d’alimenter deux blogs  traitant du même sujet. Toutefois, voici un article que je réserve à Kiltoblog.

Les mains dans les poches

Le gros problème du kilt, c’est qu’il n’a pas de poche ! Quand on a l’habitude d’y planquer ses mains inactives et divers objets du quotidien… c’est tout de même bien embêtant. Voilà pourquoi on porte le sporran ! Mais va-t-en mettre les deux mains dedans pour avoir l’air décontracté ! De plus, cette sacoche est parfois gênante, sans compter que son achat peut-être reporté, faute d’un budget limité.

J’ai donc trouvé la parade, grâce à une veste en velours de coupe cycliste ! Outre le fait qu’elle est colorée, elle possède deux poches de hanche dans lesquelles viendront facilement prendre place les mains désœuvrées ou d’autres objets. De plus, sa coupe s’arrêtant aux hanches sied merveilleusement bien au kilt et autorise le port du sporran, pour ceux qui ne voudraient pas l’abandonner.

sans sporran

Comme la veste est rouge, j’ai décidé de garder des habits très neutres : kilt National grey avec ses flashes, bas noirs, T-shirt à manche longue noir ou blanc. Même la broche du kilt est discrète puisque c’est un chat noir et gris, qui reprend donc les couleurs du tartan. J’ai agrémenter ma veste d’un pins qui reprend également des couleurs de la tenue et se fond avec l’habit (il s’agit d’une reproduction d’un insigne d’escadrille : on ne se refait pas !). J’ai choisi d’opposer ces deux broches, le long d’une diagonale, pour qu’elles se rappellent l’une à l’autre.

Je pense qu’on arrive à une tenue plus moderne. Cela aurait pu être accentué en utilisant des chaussettes montantes qui ne nécessitent pas de jarretière pour tenir en place ou en remplaçant les flashes assorties au kilt par un modèle rouge comme la veste. Mais encore faut-il avoir cela en stock !

Et vous, que pensez-vous de cette tenue ?

Carreaux-Line

Les carreaux habillent vos mollets

Le mythe des deux arlésiennes

C’est une anecdote que j’ai déjà dû raconter ici, mais je ne me lasse jamais d’y repenser :

Nous étions sur le port piroguier de Maripasoula. C’était le matin et nous attendions que notre bateaux soit prêt pour descendre le grand fleuve Maroni. Devant nous, s’étalaient d’autres pirogues, vides. Puis c’était l’eau calme du fleuve et sa rive opposée, un petit village du Surinam.

Un amérindien nous accosta et commença à nous parler. Je n’ai jamais su s’il était déjà sous l’emprise de substances liquides altérant le jugement et l’inhibition et j’ai oublié la majorité de ce qu’il nous avait raconté. Mais il y a un passage dont je me souviens encore. Parlant de la force de l’homme se mit à plaquer la paume de ses deux mains contre un mollet dénudé, qu’il exhibait, le pied posé sur le banc d’une embarcation. Je me rappelle qu’il insista bien en répétant son propos et son geste, comme pour mieux le marquer.

Lire la suite

Look Gitan

Le Look, j’y tends !

gitan 1En attendant un article constructif, voici un ensemble réalisé cet automne à partir du néo-kilt Hiatus. J’ai opté pour une chemise blanche à motifs noirs et un gilet sans manche noir également. Je ne sais pas pourquoi, cette chemise me rappelle les gitans, mais c’est ainsi. J’ai voulu accentuer ce trait en portant un anneau tribal assez large.

Dans tous les cas, cela reste un assemblage sobre, qui fait habillé et décontracté en même temps. : du chic mais non guindé. Il montre que l’on peut marier beaucoup de pièces de notre vestiaire avec la jupe, sans que cela ne donne une allure féminine et encore moins, de travesti, ni que cela ne fasse dépareillé.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Froid et jupe

Le froid peut-il être bravé en jupe ?

Le blog a hiberné ce mois-ci et a décidé de se réveiller, de façon contre-nature, en pleine vague de froid sibérien ! Il n’aura échappé à personne que cette fin février est marquée par des températures « polaires« , bref que l’hiver nous fait comme une petite farce avant de s’en aller. Mais doit-on remiser notre vêtement fétiche au placard pour autant ? Lire la suite

Assortir les couleurs

Comment assortir les couleurs ?

Bow tie and flashes

La tradition veut que les flashes reprennent une des couleurs ou le motif du tartan du kilt. Même les flashes écarlates des Seaforth Highlanders répondent à cet impératif ; même si le rouge est une couleur très minoritaire de leur tartan. Toutefois, de nos jours, on peut trouver des flashes rouges sur des tenues très sombres. Pour une tenue chic et moderne, j’ai donc l’idée d’assortiment suivante : Lire la suite

Gilet

Nota aux chafouins : nous sommes d’accords, les boissons alcoolisées sont à consommer avec modération, quelle que soit l’occasion.

Un gilet pour les fêtes

Quel que soit le bas que vous portez, le gilet est sans doute le vêtement qui fait passer votre tenue un cran au-dessus dans le chic. Je ne parle pas du gilet en tricot, mais bien de celui du costume trois pièces. Avec le kilt traditionnel, ce type de gilet est largement envisageable. Mais, attention, dans ce cas, on ne met jamais de ceinture ! Lire la suite