Fertilité et kilt

La fertilité des hommes en kilt

Cela fait plusieurs mois que je souhaite aborder le sujet de la santé et l’impact du port de la jupe. Je me souviens avoir vu une vidéo d’un fabriquant de kilt expliquant que le port de ce vêtement pouvait lutter contre le cancer des testicules. Mais je n’ai encore rien trouvé d’autre à ce sujet.

En revanche, il semble reconnu qu’une température trop élevée de nos gonades entraîne une baisse de la qualité du sperme et donc diminue notre fertilité. Il y a plusieurs facteurs qui influencent cette température, comme le fait de rester trop longtemps en position assise.  Mais l’habit joue aussi. Lire la suite

Froid et jupe

Le froid peut-il être bravé en jupe ?

Le blog a hiberné ce mois-ci et a décidé de se réveiller, de façon contre-nature, en pleine vague de froid sibérien ! Il n’aura échappé à personne que cette fin février est marquée par des températures « polaires« , bref que l’hiver nous fait comme une petite farce avant de s’en aller. Mais doit-on remiser notre vêtement fétiche au placard pour autant ? Lire la suite

Gris, gris, gris

Kilt gris, habit béni ?

Le week-end précédent a été propice aux achats de kilts bretons. Un kilt unique s’abîme vite lorsqu’il est porté quotidiennement, alors autant en avoir trois qui tournent régulièrement, ça sera mieux ! Cela permet également de varier les tenues et les pièces, même si je trouve le tartan Menez Du très adaptable. Lire la suite

Kilt et mode de vie

Le kilt, versant d’un mode de vie plus respectueux

J’ai déjà eu l’occasion de le signaler ici ou là, mais le port du kilt, chez moi, n’est pas une fantaisie. Nous sommes d’ailleurs plusieurs hommes à porter la jupe pour des motifs loin de toute futilité. Dans mon cas cela s’inscrit dans une démarche de développement durable (rien que ça !) Lire la suite

Que porter en dessous

Alors, elle est où la culotte ?

Que voilà une question bien personnelle et, somme toute, bien indiscrète ! Il se trouvera toujours un loustic pour vous la poser avec un sourire malin ou une oeillade entendue. Pourtant, le côté fascination mis à part, il est intéressant de se la poser, cette question. Lire la suite

Habit de fête

Voici la tenue que je portais pour la Saint-Sylvestre. Outre le kilt en tartan national breton, avec ma broche celtique, mon semi-dress sporran et les flashes reprenant le tartan, j’ai mis une chemise banche avec des broderies en forme de feuille sur le devant, un nœud papillon – parce que c’est plus classe que la cravate – et une veste Argyll (marque Tartanista), qui est un des deux modèles de veste portables avec un kilt (l’autre étant la Prince Taylor). Le chic ultime eut été d’avoir un gilet… mais chaque chose en son temps. Et bien sûr on opte pour des chaussures basses ; l’idéal ce sont les ghillies brogues, mais ici elles sont d’un humble modèle plus passe-partout.avatar

 

Nouveau sporran

Il y en a qui fréquentent les Marchés de l’Histoire afin de compléter leur tenue de reconstituteur et d’autres qui y font leurs courses. Avec une amie, nous avons fait partie de cette dernière catégorie.

Il faisait beau ce dimanche et j’ai regretté de ne pas être en kilt, d’autant que j’ai croisé au moins 3 ou 4 gaillards ainsi vêtus ! Timidité, quand tu nous tiens… Après avoir constaté que, pour la période et le costume qui me concernaient, il n’y avait rien d’intéressant, j’ai pris la décision d’acheter quelques accessoires pour mes kilts.

Lire la suite

Kilt pin

MàJ le 21/02/2017

kilt pin.01
Ma broche celtique. Elle est portée de façon fantaisiste.

S’il est un accessoire dont je recommande l’achat avec celui du kilt traditionnel, c’est bien l’épingle à kilt ou kilt pin. Cet objet sert surtout à maintenir le bas du tablier en place, à éviter qu’il ne soit soulevé par le vent. Ce peut être une (très) grosse épingle à nourrice, disponible en mercerie pour quelques euros ou une véritable broche, en forme d’épée, de disque ou autre. Pour les broches, les prix débutent aux alentours d’une dizaine d’euro et peuvent s’envoler si votre épingle est en métal précieux ! Attention toutefois, les modèles à bas prix ne sont pas toujours très bien finis… soyez prêt à investir au moins une quinzaine voire une vingtaine d’euro (ça fait le tiers du prix d’un kilt festif tout de même !).

Lire la suite

J’ai du succès

Le temps du jour était à l’avenant de la veille. Je me suis enhardis. Le manteau de cuir resta donc au placard, au profit de mon battledress bleu marine. Ayant envie d’essuyer mon échec critique à la boulangerie, j’entrepris donc d’aller m’acheter un sablé pour le goûter. Lire la suite