Promenons-nous dans les bois

Une promenade sylvestre pleine de promesses

Le printemps est là. Les beaux jours et les températures clémentes reviennent. Les kilts vont pouvoir ressortir de la naphtaline après une quasi-hibernation. 🙂

Dimanche dernier, l’appel de la forêt était trop fort. Il fallait que je sorte, il fallait que j’aille marcher. Retrouver cette liberté que procure le kilt en randonnée, le vent qui joue avec le vêtement… et la curiosité des passants ! Car oui, le kilt ne passe toujours pas inaperçu, même avec des couleurs sombres. Et les gens sont toujours aussi interloqués. À croire qu’ils ne s’habitueront jamais… ou alors qu’ils oublient, comme les poissons rouges.

marche 1
Au vent dans les escaliers : même pas peur ! 😛

Pourtant cette promenade avait d’autres objectifs : tester la marche avec mes brodequins cloutés sur différents terrains. Sur ce point, j’ai été servi : bitume, sentier urbain, goudron, sentier forestier avec ou sans son lit de feuilles mortes. Ne manquait réellement que la boue, alors que j’avais mis mes belles bandes molletières bleues, parfaitement assorties à celui de mon tartan. Car je voulais également les étrenner ! Comprenez moi : elles sont arrivées trop tard pour être utilisées comme je l’avais planifié.

Inutile de dire que je ne passais pas inaperçu. D’abord le kilt, ce vêtement très inhabituel dans nos contrées. Ensuite les chaussures à semelles cloutées. Ah ! le bruit des clous sur le bitume ! ça me donnerait envie de chanter en allemand ! ça fait qu’on vous entend arriver de loin ! Bonjour la discrétion ! Il ne manquait qu’un gyrophare sur ma casquette et le tableau était complet.

DSC04742
Les moutons ne se sentent pas tant dérangés…

Résultat de l’expérience ? Cette promenade de deux heures a rempli toute ces promesses. Mais les bandes molletières tiennent bien chaud aux mollets, déjà recouvert par les chaussettes de foot. D’autant que sans boue, elles n’ont pas grande utilité sinon de me retarder parce qu’il faut les croiser et que j’ai oublié comment qu’on faisait une esthétique surannée… Et les chaussures cloutés sont très bien passée partout où j’allais. À quand la prochaine ?

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s