Élégance

Naturelle élégance

Un kilt à succès

Il faut croire que ce n’était pas Paris, mais le tartan qui fut à l’origine de tant de compliments. Il y a quelques semaine, j’avais mis le kilt Chevalier breton. Et je suis sorti faire des courses. En bas de l’immeuble, je croise un distributeur de pub, qui remarque ma tenue et me demande si je suis anglais et me complimente. Et d’un !Je continue dans la rue. Une dame, sortant de son échoppe, commence à m’apostropher en anglais. On sent que c’est sa langue maternel. Je comprends qu’elle veut savoir si je suis écossais. Je suis bien obligé d’admettre que non, surtout que cela dût s’entendre à mon accent. Mais ça ne l’empêche pas de me dire qu’elle trouve mon effort vestimentaire très bien. Et de deux !

Les choses se tassent. Rien dans le bus, rien au magasin. Je rentre chez moi, chargé de victuailles. En attendant Godot le bus pour rentrer, une camionnette blanche passe devant moi. le chauffeur me fait un grand sourire et lève le pouce. Et… de trois !

En une après-midi, trois compliments recueillis dans ma modeste ville de province. Il faut croire que ce n’était donc pas forcément l’ouverture d’esprit des gens de Paris, mais bien l’aspect voyant de mon kilt qui occasionna une telle averse.

Le kilt ne fait pas tout

Bon, j’avoue qu’avec un kilt plus discret, lors d’une occasion ne se prêtant pas à ce genre de discussion, deux personnes ont trouvé ma tenue très élégante. Elle ne me l’ont  pas dit directement mais je l’ai su après coup. Et cela m’a fait plaisir car j’avais un peu peur d’être mal perçu ainsi vêtu.

Évidemment, plus nos vêtements ont des couleurs vives, mieux ont les voit. Un kilt avec du rouge passe donc moins inaperçu que s’il comporte du vert sombre comme couleur principale. Mais ce qui s’est passé dans ce cas, c’est qu’outre le seul à porter le kilt, je devais être le seul à faire habiller : comprenez que je portais chemise blanche, cravate, gilet et veste Argyll ! Et j’étais bien le seul à être endimanché. C’est donc plus un ensemble qui a été remarqué qu’un simple vêtement.

J’étais certainement aussi élégant lors de ma sortie aux courses mais, comme je portais un manteau, c’est le kilt qui a surtout été aperçu. Peut-être ma cravate également, je ne me souviens plus si je portais une écharpe ou non. Quoiqu’il en soit, quel que soit le tartan, il y a toujours matière à être élégant et recevoir des compliments.

C’est là tout l’intérêt du kilt. Il peut-être porté pour lui même et être la pièce maîtresse de la tenue, ou bien s’inscrire dans un ensemble homogène, comme une alternative au classique complet veston. Alors, n’hésitez plus : lancez-vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s