Froid et jupe

Le froid peut-il être bravé en jupe ?

Le blog a hiberné ce mois-ci et a décidé de se réveiller, de façon contre-nature, en pleine vague de froid sibérien ! Il n’aura échappé à personne que cette fin février est marquée par des températures « polaires« , bref que l’hiver nous fait comme une petite farce avant de s’en aller. Mais doit-on remiser notre vêtement fétiche au placard pour autant ?

Le kilt doit-il s’éclipser ?

Avec ces températures négatives, porter une jupe courte est difficilement concevable et le kilt appartient à cette catégorie. Si l’on veut rester dans une tenue d’aspect extérieur traditionnel, je pense que le mieux est de porter un manteau long, comme je l’ai expliqué l’année dernière, ici. Mais je ne sais pas si cela sera suffisant et de tels paletots ne sont plus très à la mode.

caleçon 1
Le tissu de l’entrejambe de mon corsaire de sport.

D’autres astuces sont utilisables. Par exemple, remplacer les bas par un collant épais ou un leggins assorti au kilt et des bottes. De même, les bottes pour hommes sont difficiles à trouver, plus que des collants ou leggins adaptés à notre anatomie. Une autre solution, que j’ai lue sur le forum X marks the Scot, c’est de porter un pantalon corsaire de coureur à pied sous le kilt et les bas : leur couleur sombre les rend très discrets et ils sont peu épais à l’entre-jambes, ce qui permet de mieux profiter des qualités de la jupe pour l’aération à cet endroit. Évidemment, tout ce paragraphe est impossible à réaliser si vous tenez absolument à porter le kilt de façon martiale (c’est-à-dire sans sous-vêtement).

L’heure de gloire de la jupe longue

Ce peut être également l’occasion de sortir ses jupes longues en tissus épais. Si l’étoffe n’est pas suffisante pour vous maintenir au chaud, l’astuce précédente peut s’appliquer. En effet, le principe de l’ognon, c’est-à-dire la multiplication des couches, peut aussi être appliqué. On peut donc faire à la mode médiévale soit :

  • en portant chausses et haut-de-chausse, soit un caleçon long et des chaussettes montantes ;
  • en portant deux jupes l’une par-dessus l’autre.
caleçon 2
Exemple de caleçon long, prévu pour des températures inférieures à 5°C. Il existe également en noir. On en trouve des kaki chez les vendeurs de produits militaria/sécurité.

On pourra encore se chausser de bottes ou de bottines, voire utiliser un manteau long qui couvrira les cuisses, même si cela ne donne pas une belle silhouette : l’important reste d’être au chaud quand on sort. N’oublions pas que bouger permet également de se réchauffer.


Braver le froid en jupe est donc tout à fait possible, avec les températures que nous connaissons actuellement. Il suffit juste de multiplier les couches de vêtements, comme avec un pantalon.

Et vous, avez-vous d’autres astuces qui n’ont pas été expliquées ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s