Chevalier breton

Kilt Chevalier breton pur un guerrier élégant

Je vous avais précédemment décrit l’un de mes deux nouveaux kilts. Il est temps de vous présenter le second, plus haut en couleurs.

Le tartan « Chevalier breton« 

chevalier breton 1Lorsque j’ai acquis mon premier kilt, c’est celui-là que je visais ! Malheureusement, il n’y en avait plus à ma taille et j’ai donc dû patienter et me rabattre sur le tartan National Breton.

Le tartan est constitué de rouge sombre, de noir et de blanc. Ces deux dernières couleurs sont, d’après moi, celle de la Bretagne, puisqu’on les retrouve sur le drapeau et les armes du pays. Le rouge est celle du chevalier. En effet c’était, avant, la couleur masculine par excellence, celle de la guerre. Depuis, il est vrai qu’elle a glissé vers la féminité et la séduction… Le dessin est plus simple que celui des autres kilts que je possède, plus en phase avec un kilt « militaire ».

C’est un tartan que je trouve sobre mais visuel. La couleur rouge le rend très repérable ; ainsi, il convient de le marier à des pièces plus neutres, pour commencer. Mais il s’accommode aussi bien pour des occasions que pour la vie de tous les jours. Il me semble plus facile à marier à des vêtements sobres que le tartan National Breton.

Le kilt dans un ensemble

chevalier breton 2J’ai choisi de mettre ce kilt un week-end. J’ai donc composé une tenue habillée, plutôt orientée cérémonie. Ça change. Le kilt est donc porté avec mon semi-dress sporran bicolore et une ceinture noire à boucle plaquée argent, ainsi que mon kilt pin celtique.

Je l’ai associé à une chemise blanche, circonstances obligent. Le reste, c’est-à-dire les bas et la veste Argyll sont noirs, ainsi que le noeud papillon. Cela permet de donner à l’ensemble une allure générale sobre et de mettre en valeur le kilt. C’est lui qui apporte la touche de couleur (ainsi que les flashes assorties).

Au final cette tenue est distinguée et sied bien à un gentilhomme, ce qui est l’image que nous a laissée une certaine littérature, des chevaliers. Je la trouve donc parfaitement appropriée à ce tartan.

Autres idées

On peut composer une tenue plus décontractée en ôtant le noeud papillon et en remplaçant la veste par un pull de la même couleur, par exemples avec un col en V. Cela reste tout aussi élégant, mais est plus en accord avec notre vision de la fin de semaine.

Avec un balmoral et un pull à col rond (la chemise peut être remplacée par un T-shirt ou un sous-pull), on obtient un ensemble plus traditionnel et portable au quotidien. Dans ce cas il faut bien sûr adopter un day sporran et une ceinture à boucle plus discrète (quoique si elle est cachée par le pull, elle n’est pas nécessaire).

Et vous, comment trouvez-vous ce tartan ? Le réserveriez-vous plus aux cérémonies ou au quotidien ? Comment l’associeriez-vous à d’autres pièces ?

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s