Plaisir du kilt

Le plaisir d’être en kilt

Après un week-end en jean, j’ai remis le kilt ce matin. Quel bonheur ! J’ai senti comme un vêtement léger, dans lequel mon corps était à l’aise, au chaud tout en respirant, bref une sensation de bien-être que je n’éprouve jamais en pantalon ! J’avais plaisir à porter mon jean, je me sentais bien dedans. Mais en kilt, c’est encore différent !

Lire la suite

Vert total

De vert vêtu

Je me rappelle une comptine que j’avais apprise lorsque je débutais l’allemand :

Grün, grün, grün sind alle meine Kleider / Verts, verts; tous mes habits sont verts
Grün, grün, grün ist alles was ich hab’ ! / Vert, vert, tout ce que j’ai est vert
Darum lieb’ ich alles was so grün ist, / Le pourquoi j’aime tout ce qui est vert
Weil mien Schatz ein Jäger ist ! / C’est parce mon ami est un chasseur

Point de chasseur parmi mes amis, mais aujourd’hui, j’ai décidé de constituer un look totalement vert… ou presque !

vertLa base est mon kilt Menez du, qui comporte également du bleu et du noir, et dont le tartan est rappelé par les flashes. J’ai opté pour mes bas vert bouteille, qui sont parfaits pour la saison. Pour le haut, j’ai choisi une chemise d’uniforme vert pâle (achetée en friperie), dont les pattes d’épaule ont été ôtées et à laquelle j’ai ajouté une cravate en soie verte que je n’ai jamais eu l’occasion de porter (récupérée dans la famille). Le mieux serait d’avoir une veste Argyll verte pour compléter chaudement et élégamment la tenue.

Enfin, concernant les accessoires, j’ai préféré des chaussures basses noires, dont la forme est mieux assortie à la chemise-cravate que des chaussures montantes, et mon day sporran noir. L’idéal serait d’avoir une ceinture en cuir de la même couleur, mais faute de grive… je porte donc une large ceinture en toile. Enfin, je décore le bas du kilt avec mon kilt pin celtique, toujours pour être raccord avec l’ensemble chemise-cravate et chaussures basses.

Comme il fait un peu frisqué et qu’il bruine, pour sortir je porterai mon duffle coat marron et je protègerai ma tête avec mon béret vert kaki.

Bel ensemble pour la Saint Patrick, non ?

 

Travail en jupe

Le travail et la jupe masculine

L’habit au travail ou l’expression de la société :

Le travail est certainement le lieu où la jupe pour homme peinera le plus à s’imposer. Longtemps, le travail a été l’apanage de l’homme. La femme qui désirait travailler devait obtenir la permission de son père ou de son mari, suivant sa situation. Peu à peu, le monde du travail s’est ouvert à elles mais des métiers leur restent fermés, soit pour des raisons de recrutement, soit pour des raisons de préjugés.

Lire la suite

cinéma et préjugés vestimentaires

Edit du 14 juin 2017 : Hormis l’image à la une, les illustrations de cet article ne sont pas ma propriété, cette dernière est indiquée en fin de légende ; en revanche, ces légendes et le reste du texte, sont de moi.

Le cinéma, cette vitrine de nos préjugés

Le cinéma et la publicité véhiculent une certaine image de la masculinité et de la féminité. Oh ! j’entends déjà fuser les épithètes : « Comment ?! Encore ! Mais il radotte le pauvre garçon ! » Sans doute. Mais le sentiment qui m’a envahi la semaine dernière méritait bien un petit article et l’épanchement de ma bile à propos du dernier film que j’ai vu au cinéma.

Lire la suite

Duffle coat

Le duffle coat, le manteau du kilt ?

Avec le redoux de ses derniers jours, les manteaux longs restent dans la penderie. Sortir en kilt redevient agréable, mais gare aux grains qui se promènent impunément dans le ciel. Alors comment accompagner son kilt pour ne pas avoir froid tout en étant protégé de la pluie ? Lire la suite

Beauté coupable contre statut social

La beauté ou le statut social ?

Semaine de la mode oblige, nous parlerons encore chiffon. Un article, publié au milieu du mois dans l’édition numérique du Cahier des tendances de l’Obs, revient sur le dernier défilé  de la collection automne – hiver 2017 de Wales Bonner. Celui-ci a en effet présenté deux robes pour hommes.

Les objets du délit : Lire la suite