Infidélités

Des infidélités à la jupe !

En ce moment, il fait froid, même très froid. Alors forcément, porter la jupe ou le kilt est un peu difficile. Même avec un manteau, on sent le froid vif. Jusqu’à lundi, après un peu de marche ce n’était que du frais agréable, mais quand on n’a pas la possibilité d’être mobile, c’est moins évident.

D’ailleurs, lundi, j’ai croisé une jeune femme, peut-être même adolescente en microjupe avec des baskets basses et des collants qui n’avaient pas l’air bien épais. J’ai eu froid pour elle ! Je n’aime pas les collants, je ne trouve pas cela si chaud sur les jambes. C’est pour ça que je préfère porter un manteau bien long, qui me couvre les genoux. Il y a un peu de froid qui passe par en dessous mais, comme je l’ai écrit, en bougeant ça ne devient plus que du frais. Je n’imaginerais pas mettre un paletot plus court et laisser mes genoux face au froid vif.

Il y a aussi la possiblité de porter une jupe longue. Elle n’exonère cependant pas d’être chaudement vêtu en dessous, à moins, peut-être, que le tissus soit vraiment épais. Mais, je pense que des chaussettes montantes et un caleçon long seraient le minimum, pour affronter le froid.

Alors aujourd’hui, j’ai donc fait une infidélités à mes jupes : je me suis mis en pantalon ! Pour mettre mes bottes fourrées c’est mieux que le kilt et pour aller donner mon sang, je pense que je serai plus à l’aise pour m’allonger, même si j’y suis déjà allé en jupe longue et que ça c’est très bien passé. Bizarrement, je n’ai qu’une envie : que cette étape de la journée soit passée pour enfiler de nouveau un kilt ou une jupe, parce que, pour rester à la maison c’est encore ce que je préfère (le froid n’est pas si vif dans nos demeures modernes). Je sens comme un renoncement dans mon esprit, comme un inconfort au niveau de mon entrejambe et même mes jambes ne sont plus habituées à la sensation !

Comme si la jupe m’avait rendu addicte. Comme si je ne pouvais plus mettre que cela, alors qu’au départ, l’idée était simplement de pouvoir choisir en fonction de mes envies du jour : jupe ou pantalon, jupe ou bermuda. En fait j’ai l’impression que, comme un animal sauvage que l’on met en cage, il y a une partie de moi-même qui pourrait dépérir si je garde trop longtemps ce pantalon sur moi ! Car ce sont bien des sensations de contrainte que je ressens dans le bas du corps. Mes jambes n’ont pas si chaud que cela, mais mon entrejambe, si ; moins qu’avec des collants, c’est vrai, mais tout de même.

Mon corps crie : en kilt, en kilt ! Mon esprit clame : en kilt, en kilt ! Mes mains tremblent de vouloir arracher ce vêtement que j’ai pourtant l’impression d’avoir librement choisi de porter. J’ai envie de dire m**** au froid, m**** aux conventions, m**** à ma frilosité. Comme si j’avais l’impression d’avoir renoncé, d’avoir trahi mes idées. C’est terrible ce qu’un bout de tissus peut provoquer comme tourments !

Pourtant, je pense juste avoir été raisonnable. Il fait froid dehors, il est normal de se couvrir. Il est normal de se protéger contre les éléments : c’est la base de toute survie. D’ailleurs les gamins choppaient parfois des engelures quand ils étaients en culottes courte par toute saison. Alors porter le kilt, oui ! mais être ridicule à porter le kilt, non ! Amoureux de la jupe ou non, il faut savoir adapter sa tenue aux circonstances, celles de météo me paraissant les moins discutables : on ne peut pas forcer les températures à monter ou baisser suivant notre volonté. J’ai voulu m’y conformer mais j’ai l’impression d’avoir commis une infidélité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s