Que porter en dessous

Alors, elle est où la culotte ?

Que voilà une question bien personnelle et, somme toute, bien indiscrète ! Il se trouvera toujours un loustic pour vous la poser avec un sourire malin ou une oeillade entendue. Pourtant, le côté fascination mis à part, il est intéressant de se la poser, cette question.

La légende !

La légende veut que le porteur de kilt soit nu sous son vêtement. Cela était vrai, avant que ne soit inventé nos sous-vêtement moderne. À titre de comparaison, je rappelle que pendant très longtemps, les femmes étaient elles aussi nues sous leurs robes !

Mais depuis, on a inventé le caleçon court, le slip et le boxer, que d’aucun porte très naturellement sous leur pantalon, pourquoi ne pas le sporter sous le kilt, tout aussi naturellement ? C’est même recommandé pour certaines activités flokoriques et sportives ! Le port du kilt a nu existe encore, il est appelé traditionnal wear ou regimental wear, parce qu’encore en vigueur dans les armées britanniques et du Commonwealth. Pour l’avoir essayé chez moi, je ne trouve pas cela confortable, ni très respectueux d’un vêtement qui peut coûter très cher.

D’autre part, porter le kilt de façon « régimentaire », demande une plus grande attention car un attentat à la pudeur est vite arrivé, comme l’expérimenta son altesse le Prince Philip en 2012 ou encore un officier des Argyll & Sutherland Hilanders en 2004. Et je ne parle pas des facéties d’un vent fort…

Alors on porte le caleçon ?

En réalité, chacun est libre de faire comme il l’entend. Je pense que la réponse va avec celle à la question « Pourquoi portez-vous le kilt/la jupe ?« . Pour ma part, je trouve une certaine esthétique au kilt, mais je porte des jupes également parce que je les pense plus respectueuses de mes gonades que le pantalon. Dès lors, je devrais banir tout vêtements possédant une couture à l’entre-jambe !

dsc00128

Ce n’est pas aussi simple. Comme je l’ai écrit, je ne me sens pas à l’aise, nu sous mon kilt ou ma jupe et je ne trouve pas cela très hygiénique. J’ai donc opter pour des caleçons amples, qui, à mon avis, compriment moins l’appareil uro-génital masculin et permettent certainement une meilleure ventilation par temps chaud, donc de conserver l’aspect agréable de la jupe dans ces moments-là.

Et les collants ?

Il y a des hommes qui portent des collants par temps froid. Il existe des modèles pour hommes, assez rares et plus chers que ceux de nos compagnes. J’aime bien la forme que ce vêtement donne aux jambes, en lissant leur silhouette. Mais leur entre-jambe me rebute. Je préfère les chaussettes montantes ; mais pour le vrai froid, je pense que des bas bien opaques, pourquoi pas en laine (mais là, je me demande si ça existe encore), peuvent remplacer les collants ; c’est un peu rétrograde, mais encore un fois, revenez à ma raison de porter la jupe, c’est tout à fait logique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s