La quête du Saint-Graal – II

La suite de la quête du look ultime, avec les chaussures qui vont bien, ou du moins qui siéent bien à une certaine idée du porteur de kilts moderne. Comme disait si bien Jean-Jacques Granianski,

 On finit toujours par trouver chaussure à son pied.

Mais, disait-il aussi:

Quand on veut rentrer de force dans une chaussure trop petite, on s’abime le pied et on déforme la chaussure !

Alors voyons ensemble, ce qu’il est possible de faire avec des chaussures montantes en période de températures estivales.

Les chaussures de sécurité :

kilt été.073Samedi dernier, j’avais je croyais avoir besoin de mes chaussures de sécurité pour une activité. Je les ai donc portées avec mon kilt Hiatus, pour rejoindre le lieu de cette activité. Je sais pertinemment que ces chaussures sont trop chaudes pour les températures estivales, mais ça m’ennuyait de devoir les porter à part, d’autant que mon sac était déjà plein. Ce qui m’a donc permis de faire un photo montrant la tenue, selon moi, attendue pour un porteur de kilt moderne.

On peut me reprocher la chemise en lin, sans doute eut-il mieux valu un t-shirt noir. Mais par temps ensoleillé, ça chauffe plus et, surtout, ça ne protège pas la base du cou ! De plus une troisième couleur me semble souhaitable, le kilt risquant de jurer dans cet abondance de noir.

Pour moi cette tenue délivre toutefois un message. La chemise et le kilt dégagent une certaine élégance, un charme, une sympathie que les chaussures mastoc viennent tempérer avertissant qu’il y a aussi du répondant. Chemin faisant, je me suis même dit que, finalement, porter des grosses chaussures était juste un moyen de s’assurer que personne ne viennent soulever le kilt – les bouts coqués ça calme la malandrin plus sûrement qu’une pointe de derby – et non un problème d’esthétique ou de masculinité.

Les chaussures montantes de randonnée :

kilt été.076Bon mais si on souhaite tout de même porter des chaussures montantes parce qu’on aime que ça, parce qu’on ne trouve que ça de beau ou que sais-je ? La tenue suivante est un compromis. Les chaussures beiges sont plus basses que mes noires, moins larges et surtout plus supportables par forte chaleur (même si rien ne bat les sandales ou les tongs). Elles apportent une touche de couleur claire à la tenue, une touche qui saute bien aux yeux.

Pour respecter un « sacro-saint » principe, la ceinture est assortie. j’ai pris un ceinturon de l’armée française (ou un truc qui y ressemble) beige avec des tâches marron et verte, qui rappellent le kilt et la chemise. J’avais le choix avec une ceinture unie plus fine ; disons que l’aspect massif va bien avec celui des chaussures de marche… et la taille du passant arrière du kilt. On retrouve la couleur de la chemise dans les chaussettes ainsi que les lacets (j’ignore pourquoi on m’a donné ceux-là, à la base ils sont beiges).

C’est une tenue qui fait plus baroudeur, moins urbaine, que la précédente. On s’imagine aisément la compléter avec une casquette de sous-commandant Marcos Ranger vert kaki (Olive drab pour nos amis anglophones) ou, plus osé, aux couleurs de la ceinture et une musette.

Conclusion :

Voilà donc deux posibilités d’associer chaussures montantes et jupe, même si, pour moi, ce n’est pas confortable pour les pieds quand il fait très chaud. Avez-vous d’autres idées ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s