La journée de la femme

Voilà c’était mardi, une journée durant laquelle ont été rappelé les droits des femmes. Une journée « pas très utiles dans un pays comme la France« , parce qu’il est vrai qu’hommes et femmes y ont les mêmes chances de promotion professionnelle et, qu’à responsabilités et compétences égales, elles touchent le même salaire que leurs collègues masculins, parce qu’elles n’ont plus à vivre deux vies entre le bureau et la maison, parce qu’elles ne sont jamais victimes de violences sexistes (ou si peu !)… Bref une journée bonne à nous « les briser menus » sur un problème qui n’en ai plus un.Tiens ! pourtant, en discutant ces deux derniers jours, j’ai entendu une collègue se plaindre d’avoir perdu les avantages à la retraite que lui octroyait ses trois enfants. Parce que chacun le sait, être enceinte, c’est comme tenir un ballon de baudruche : faut juste faire gaffe à ne pas le lâcher. Mais sinon, ce n’est pas fatigant du tout. D’ailleurs si les femmes s’arrêtent de travailler avant d’accoucher, c’est juste parce qu’elles ont besoin de temps pour préparer la chambre de Bébé que, gourde qu’elles sont, elles préparent au dernier moment, n’ayant pu se décider plus tôt sur la couleur du papier peint ! Pis bon voilà quoi, ça veut travailler alors ça travaille, merde ! Est-ce que, nous, on demande à aller à la retraite plus tôt parce que, parce que… pourquoi est-ce qu’on demanderait à partir plus tôt à la retraite, au juste ?
Ben non ! Être enceinte c’est fatigant ! Donner naissance à des gosses, les éduquer c’est un service que l’on rend à la nation parce ça fait de potentiels futurs travailleurs, des gens qui la défendront, paieront des impôts, feront croître ses richesses… L’avantage n’était peut-être pas si usurpé que ça, même s’il ne devait pas être gratuit pour la société.

Hier, une jeune femme me disait ne se mettre en jupe que trois fois par an. Où est le problème ? Juste la raison. Ce n’est pas qu’elle n’aime pas les jupes, mais juste qu’à chaque fois, il y a des « abrutis » qui se rincent l’œil ! Il y a aussi eu des macchos à l’Assemblé nationale qui ont sifflé une ministre parce qu’elle était en robe, ce qui est un comportement tout a fait normal pour un élu représentant les citoyens ! et je  ne parle pas des récentes histoires ignominieuses (on a les élus que l’on mérite, parait-il)… Il y a des endroits en France, où porter la jupe est interprété comme un appel au viol ou, à défaut, revient à porter une pancarte marquée « fille facile, servez-vous« … Et que dire de ceux qui pensent qu’une femme met une jupe parce qu’elle veut plaire ou séduire ?

Bref comme j’ai pu l’entendre dans la bouche d’un homme (on s’en serait un peu douté, non ?), la journée de la femme, dans un pays comme la France, est totalement inutile. Les droits de la femme n’y sont pas bafoués du tout et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. D’ailleurs, je propose une journée de l’homme, vers le 31 juillet, où les femmes seront obligées de mettre doudoune, pantalon et bottes fourrées pour comprendre combien nous soufrons, l’été, de ne pouvoir montrer nos jambes comme elles au boulot, où nous auront le droit de nous montrer faible, sensible, épilés, maquillés parce que la société est trop injuste avec nous aussi screugneugneu !

Pour ceux (celles ?) qui n’auraient pas remarqué, cet article est basé sur un principe nommé ironie.

Publicités

Une réflexion sur “La journée de la femme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s