Garter Flashes

Sur un coup de tête, j’ai décidé de me confectionner des Garter flashes pour mettre avec mes chaussettes les moins hautes. Les (Garter) Flashes sont des « bouts de tissus » que l’on glisse sous la partie rabattue de la chaussette. Elles rappellent le motif du kilt, soit parce qu’elles sont taillées dans le même tartan, soit qu’elles sont d’une des couleurs de ce dernier. Il en existe une certaine variété, j’ai choisi de faire le modèle le plus simple, rectangulaire non effilé.

Flashes.01

Pour les confectionner, j’ai utilisé de la bande élastique, de la bandes velcro et de la feutrine, mais l’idéal serait d’avoir du ruban de couleur ou une chute d’étoffe de laine. Attention à la bande velcro car il en existe de l’adhésive. C’est génial pour la positionner car on n’a pas besoin d’aiguilles mais c’est ⊂h1@η† comme tout à coudre : on y tord son aiguille, quand on ne se perce pas un ongle (on peut aussi faire les deux, quand on est inspiré) tant c’est dur à percer… et je ne vous raconte pas l’état de la dite aiguille à la fin (pleine de colle) !

Flashes.04On commence par couper des bandes  élastiques, puis on fixe le velcro. Attention, il ne sont pas sur la même face de l’élastique ! Mef’ aussi de ne pas prendre la bande trop grande, ni trop petite car, soit ça ne tient pas, soit ça sert trop (avec d’éventuels problèmes si vraiment trop serré). Le but est d’avoir un peu de serrage pour maintenir le pli de la chaussette en place… comme une jarretière en gros. Je vérifie à chaque étape que j’ai quelque chose de correcte, mais si je me suis retrouvé avec des bandes plus lâches à la fin qu’au départ !

Flashes.07Une fois cette étape faite, on découpe deux larges bandes de feutrine en s’aidant, au besoin, d’un gabarit. J’ai choisi une largeur de 4 cm et une longueur de 19,5 cm. Ensuite, on plie cette bande en deux mais de façon à ce que la partie supérieur ne recouvre pas entièrement la partie inférieure (8 cm de long contre 11,5 cm). Ensuite on coud ; je préfère ne pas coudre la feutrine sur l’élastique, comme ça je peux la retirer et la remplacer par une autre facilement. Et voilà, c’est prêt !

En comparant avec une photo, mon modèle manque un peu de longueur, mais avec mes chaussettes vertes, vraiment « petites », il fera illusion. Avec ce modèle, en prenant des bandes de largeur inférieure de moitié ou d’un tiers, que l’on associera par paire, on peut fabriquer un autre type de flashes. On peut aussi avoir trois épaisseurs et non deux comme je l’ai fait, les effiler si le tissus le permet ! Bref, il existe une grande liberté pour les confectionner et on peut vraiment être original et créatif ou feignant… Et ça ne se porte pas qu’avec un kilt !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s