J’ai du succès

Le temps du jour était à l’avenant de la veille. Je me suis enhardis. Le manteau de cuir resta donc au placard, au profit de mon battledress bleu marine. Ayant envie d’essuyer mon échec critique à la boulangerie, j’entrepris donc d’aller m’acheter un sablé pour le goûter.

Tout commença dans le hall où je m’admirais devant un miroir. Une voisine portant un jean noir arriva. Je me sentis un peu penaud, non pas d’être en kilt, mais de faire le coquet devant la glace. Je me mis donc en route, ouvris la porte et la lui tins pour qu’elle entrât (je suis un gentleman, vous dis-je !). Elle devait avoir vu mon manège devant le miroir car elle me lança que, oui, j’étais magnifique ! Je décidai de la prendre comme un compliment et lançai un sympathique merci sur un ton tout aussi ambiguë que le sien.

Sur le chemin, je tombai sur le feu rouge. Je patientais donc, en regardant les automobilistes passer devant moi – mon activité favorite dans ses grands moments de solitude. Et là, je vis une jeune femme, smartphone à la main, passer devant moi ! Tchiiiiiip ! Bon, c’est vrai je l’ai bien cherché à porter mon balmoral en plus du kilt, mais tout de même !
1. c’est un peu dangereux de ne pas regarder la route quand on conduit ;
2. je préfère qu’on me demande pour les photos, ça me permet d’essayer de sourire.

dim-7-2-16
Kilt National Breton avec un semi-dress sporran, les flashes assorties et une broche celtique. Aux pieds, je porte des brodequins Mle 1952 et, par-dessus mon pull, un battledress civil. Sur la tête, un balmoral avec l’insigne à l’hermine bretonne.

Enfin bref… grand sourire de la vendeuse à laquelle je suis fier de montrer que j’ai retenu la leçon de la veille. Sur le retour, deux jeunes femmes dans leur voiture me remarquèrent et manifestèrent ostensiblement leur joie, alors que je dégustais tranquillement mon sablé, me mettant du chocolat partout autour de la bouche et sur le bout des doigts : ça fait chaud au cœur !,

Mais c’est pas fini ! car j’ai décidé d’aller prendre une photo. Et lorsque j’ai fini, une voiture avec des enfants passe à ma hauteur : les marmots sont tout excités de me voir et me font de grands gestes pour que je le remarque ! Ah s’ils savaient que je ne suis point écossais, en feraient-ils autant ?

Bref, cette petite sortie m’a changé de l’indifférence d’hier et m’a bien réchauffé car, fichtre ce qu’il faisait frais !

Publicités

Une réflexion sur “J’ai du succès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s